attaque à 51% - pixabay

Des utilisateurs de Reddit ont découvert des preuves d’activités suspectes sur les deux réseaux.

Le réseau Electroneum (ETN) voit une activité suspecte, selon les utilisateurs, ce qui pourrait signifier une tentative d’attaque à 51%. Aujourd’hui également, un utilisateur a découvert une faille dans le système d’exploitation minière de la blockchain Verge.

Que signifie une attaque à 51% ?

Une attaque à 51% fait référence à une attaque sur une blockchain par un groupe de mineurs contrôlant plus de 50% du taux de hachage du réseau, ou puissance de calcul. Les attaquants seraient en mesure d’empêcher les nouvelles transactions d’obtenir des confirmations, leur permettant d’interrompre les paiements entre certains ou tous les utilisateurs. Ils seraient également en mesure d’inverser les transactions qui étaient terminées alors qu’ils contrôlaient le réseau, ce qui signifie qu’ils pourraient dépenser des pièces en double.

Electroneum…

Un événement étrange s’est produit au sein de la communauté Electroneum (ETN), bien qu’il ne s’agisse pas d’une farce. Des blocs vides ont commencé à être exploités par une partie inconnue, ce qui ne devrait être possible que si quelqu’un contrôle la chaîne.

Cela ne s’est pas encore produit sur la chaîne Electroneum, mais le potentiel est là et personne n’est vraiment sûr de ce qui se passe avec ces blocs vides. Le suspect actuel pour cette attaque est Bitmain, qui possède maintenant une grande partie de la chaîne Electroneum, à la suite de l’annonce récente du mineur X3. Electroneum est une fourche de Monero, héritant de l’algorithme de hachage CryptoNight.

Verge…

Pour le cas de Verge il s’avère que leur équipe a affirmé qu’il ne s’agissait que d’un accident mineur d’exploitation minière anormale. Notons tout de même que la communauté considère qu’il s’agit d’une attaque à 51%. Après avoir détecté des problèmes sur le réseau Verge, l’équipe de développement de Verge a envoyé le tweet suivant:

Le problème est que l’attaquant minait un bloc toutes les secondes, pendant treize heures avant d’être découvert. Dû à un bug sur le code XVG qui permet aux utilisateurs d’extraire des blocs avec des horodatages spoofés.

Une solution…

Mise à part une évolution du réseau et donc de la communauté crypto sur ces devises numériques. Effectivement cela permettrait ainsi d’être moins vulnérable à ce type d’attaque. Nous savons à ce stade que « ETN » va prochainement subir un Hard-Fork, ce qui pourrait résoudre ce problème.

Si le problème de la blockchain Electroneum est résolu et qu’il s’avère que ce n’était pas une attaque majoritaire de la chaîne, le potentiel de retour à des niveaux supérieurs est toujours possible. Cependant, si les développeurs n’arrivent pas à trouver une solution au problème, alors la pièce est condamnée. Le PDG d’Electroneum a promis de combattre les ASIC dans une déclaration sur YouTube.

En ce qui concerne Verge (XVG) si le problème n’est pas résolu alors il faut envisager un Hard-Fork comme solution. Car actuellement il est probable que le réseau soit encore en train de subir des actions malveillantes.

Le mineur inconnu a pris le contrôle du hachage du réseau et peut maintenant changer les transactions, remettant en cause l’intégrité de l’ensemble de la blockchain. L’attaquant a volé environ 250.000 jetons Verge et a finalement forcé l’équipe du projet à préparer un hard fork.

Notre conclusion

À ce stade, pour la plupart des pièces plus anciennes, il est impossible ou déraisonnable de tenter une telle attaque. Avec des actifs à plus petite échelle, l’ensemble du hachage du réseau pourrait être pris en charge par quelques ASIC. Pour ce qui concerne ces devises numériques, il est probable que leur réseau soit encore exploité en ce moment même. Bien entendu à un rythme beaucoup plus lent afin de ne pas susciter autant de suspicion. Cependant, ce qui va se passe ensuite reste à voir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

13 + 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.