Ripple est unique, son protocole est basé sur la Blockchain avec une différence notable par rapport aux autres monnaies virtuelles. Enregistrant une hausse de plus de 33000% sur l’année 2017, Ripple sort grand vainqueur des monnaies virtuelles.

La capitalisation boursière de Ripple a atteint un pic de 114 Milliards d’euros courant janvier. Sa valorisation aujourd’hui n’est plus qu’à 32 Milliards d’euros, résultant d’une baisse de plus de 70%.

 

Cette technologie s’adresse aux fournisseurs de services de paiements, aux institutions financières et aux entreprises. Notons que, de plus en plus de paiements transfrontaliers s’effectuent chaque année. En constante évolution, cette forte demande nécessite une amélioration de la rapidité des transactions, mais également une réduction des coûts des échanges. Il est important de répondre à la demande croissante, Ripple est peut-être La Solution. En effet, la technologie Ripple, permet un service de transferts d’argent dans le monde de manière instantanée.

Quelles différences avec les autres monnaies virtuelles ?

Rappelons que Bitcoin et Ripple sont très différents, ce sont deux catégories distinctes. Bitcoin a permis de créer un moyen de transfert de valeur décentralisée, tandis que Ripple est centralisé et ne repose pas sur une “réelle” Blockchain. Les jetons BTC (Bitcoin) sont minés par les utilisateurs grâce à la puissance de calcul mise à disposition sur le réseau tandis que Ripple a produit la totalité de ces jetons, sans avoir besoin de miner. La plupart des jetons Ripple sont conservés par la société. Les transactions du réseau sont validées par un organe centralisé. Ce dernier point est essentiel, il permet de rassurer le monde bancaire qui participe au réseau, la société Ripple peut geler les fonds en cas de litige contrairement aux monnaies virtuelles décentralisées qui ne permettent pas l’annulation des échanges sur une Blockchain une fois la transaction actée.

Sur cette vidéo, Alexis Roussel explique l’investissement des banques dans ripple, il déclare:

Investir dans des projets qui foirent, comme Ripple, les banques vont investir dans une sorte de fausse Blockchain avec lequel ils espéraient concurrencer le Bitcoin, ils perdent beaucoup d’argent dans ses investissements

Quels avantages offrent cette technologie ?

Tout simplement, elle permet de traiter des opérations financières très rapidement, à moindres coûts, de manière sécurisée (BlockChain) et fiable.

Ripple offre trois types de solutions afin d’intégrer et de connecter leurs technologies. Attention à ne pas confondre avec le jeton XRP qui est la monnaie numérique de Ripple

  • XCurrent (traitement des opérations)
  • XRapid (obtention de liquidité à la demande)
  • XVia (interface de paiement)

Comment fonctionnent les banques actuellement ?

Les banques utilisent SWIFT pour enregistrer leurs échanges. Cette technologie a fait ses preuves depuis maintenant plus de 45 ans. Les banques ont été les précurseurs dans le secteur financier en proposant une solution totalement numérique. Aujourd’hui pour réaliser un transfert d’argent transfrontalier, cela prend en général 3 à 5 jours.

(Vidéo plus haut à 12 minutes, Alexis Roussel nous parlent du SWIFT)

Quelle différence avec Ripple ?

La différence repose principalement sur le nombre de transactions par seconde. Swift traite actuellement environ 40 transactions par seconde tandis que Ripple prétend pouvoir traiter environ 50 000 transactions par seconde.

Ripple réduit le coût d’un transfert d’argent d’environ 60% comparé au système actuel, avec tous les avantages évoqués précédemment.

Des exemples concrets d’utilisation de Ripple ?

En France, depuis le 24 janvier 2018 le crédit agricole a intégré la solution Ripple. Sur le site officiel, le CA explique :

Les clients des Caisses régionales frontalières et de Crédit Agricole next bank (CANB) en Suisse pourront transférer leur salaire en francs suisses vers leur compte bancaire français en quelques minutes seulement, contre trois jours actuellement…

Actuellement, Le crédit Agricole expérimente le protocole Ripple sur une durée de 6 mois afin de pouvoir généraliser son offre sur l’ensemble du territoire.

D’autres groupes ont adopté le protocole Ripple dont American Express, Santander UK, Money gram et d’autres grandes sociétés.

Le journal BloomBerg confirme que Western Union est bien en relation avec Ripple. Ils auraient testé plusieurs produits afin de mettre en œuvre la solution xRapid (évoqué plus haut)

Voici un tableau de différentes sociétés utilisant Ripple:

Le protocole Ripple peut-il réellement remplacer le SWIFT ?

Nous ne pourrons savoir qu’avec le temps, mais comprenons que Ripple offre plusieurs solutions dont l’intégration d’un système simplifié, des atouts de rapidité et de traitements des transactions plus importantes en font de lui un concurrent sérieux. Tandis que depuis 2016, SWIFT étudie de manière approfondie l’évolution de son offre “le Swift GPI”. Ce dernier permet de transférer des fonds à l’international avec un délai réduit à 1 jour, au lieu de 3 auparavant, et une réduction significative de ses coûts de services.

Swift serait depuis quelque temps, entrain d’explorer la technologie Blockchain…

À votre avis, pensez-vous que Ripple puisse remplacer le système actuel ?

Pensez-vous que les deux solutions peuvent coexister ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

quatre × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.