L'inde et le Petro - pixabay
La crypto-monnaie Petro du Venezuela a connu un début intéressant. Malgré l’opposition claire de divers pays. Le gouvernement souhaite par ce biais éviter les sanctions américaines et ainsi répandre l’utilisation de cette monnaie. Dans le but de stimuler cette adoption, le Venezuela aurait offert au gouvernement de l’Inde un rabais de 30% sur les achats de pétrole effectués à l’aide du Petro.

Le Petro peut-il être la solution ?

Il est clair que la crypto-monnaie vénézuélienne est un sujet de débat important. Des gouvernements de divers pays doivent faire face à cette nouvelle forme d’argent. Effectivement les Etats-Unis ne sont pas très contents de ce projet compte tenu des sanctions imposées.

Avec le Petro, le Venezuela contourne les sanctions, la boîte de Pandore est-elle ouverte ?

Rappelons que le Petro est censé être soutenu par le pétrole brut vénézuélien. Malgré cette forte opposition les autorités du Venezuela souhaitent améliorer l’utilisation globale du Petro.

Précisons tout de même qu’au moment de la rédaction le gouvernement indien n’a pas confirmé s’il accepterait l’offre proposé.

Nous ne savons pas ce que l’avenir réserve au Petro. Le Venezuela souhaite faire de cette monnaie sa forme officielle d’ici 2020. Le Petro est un sujet de débats qui ne fait que commencé. C’est la première crypto-monnaie au monde lié aux réserves pétrolières nationales.

Les importations de pétrole de l’Inde en provenance d’Amérique du Sud connaissent une chute importante sur les cinq dernières années. Ils effectuent tout de même en moyenne 440.000 importations de barils par jour.

L’Amérique du Sud compte plus de 300 milliards de barils de réserves soit le plus important au monde. Actuellement le gouvernement vénézuélien est obligé de fournir la Chine et la Russie afin de rembourser les dettes existantes. Le gouvernement de Maduro doit faire face à une importante inflation.

Le pétrole un outil de croissance économique que le Venezuela cherche à exploiter ? Selon Maduro la crypto-monnaie soutenue par l’Etat a généré plus de 2,5 milliards d’euros. Il a récemment indiqué que la BCV (banque centrale) recevrait environ 1/3 du produit.

Certaines mesures souhaitent bannir l’utilisation de cette monnaie virtuelle. Donald Trump a signé un décret qui interdit aux Américains de participer à la vente du Petro.

Maduro utilise-t-il petro comme un moyen de favoriser ses propres intérêts ? Le congrès a jugé le pétro illégal et le compare à une fraude.

Notons que divers pays suivent également la même direction dont la Russie, l’Estonie, le Kazakhstan et la Suisse. Beaucoup de partisans de la technologie Blockchain trouvent contradictoire la vision d’une crypto-monnaie soutenue par un État qui est en contraction avec la vision originelle de cette technologie.

Pour conclure de nombreux sites importants d’évaluation de la cryptographie juge que le jeton est une escroquerie. Un projet à moitié haché et qu’il manque des informations critiques liées à ses fonctionnalités de base et à son fonctionnement global.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.