Le debrief du Coin Crypto : résumé de la semaine 10. Le monde des monnaies virtuelles n’a pas fini de faire parler de lui. Faits marquants, la chute de l’ensemble des valeurs crypto. Quelles sont les raisons de cette chute si brutale ?

Nous allons notamment évoquer la vente d’une partie des Bitcoin du MtGoX. Dans une seconde partie nous allons scruter la plateforme d’échanges Binance. Nous allons voir leurs dernières déclarations suite au piratage des ces derniers jours. Comme chaque semaine, nous verrons les pays qui  ont déclaré étudier la Blockchain et développer leurs propres cryptomonnaies.

Un résumé d’informations majeures avec des chiffres clés liés à cet univers. Un point sécurité sera également présenté afin de mettre en garde nos utilisateurs contre tous types d’arnaques.

La semaine passée le marché des cryptomonnaies a vécu des heures très agitées avec de fortes turbulences.Le Bitcoin et les altcoins ont subi des baisses notables de leurs valeurs.

Debrief : Le marché des monnaies virtuelles reste toujours en constante hausse par rapport à la chute du 6 février. Début de semaine, lundi 5 mars la capitalisation boursière totale s’élève à 467 milliards et atteint un pic ce même jour à 473 milliards de dollar. Le 9 mars, le marché des cryptomonnaies est au plus bas, avec une capitalisation boursière totale de 344 milliards de dollar. Depuis, ce marché ne cesse d’évoluer à la hausse, pour se retrouver à 386 milliards de dollars à l’heure de la rédaction de cet article, d’après les données de CoinmarketCap.

coinmarketcap.com

Petite précision, la chute du prix du Bitcoin a conduit à un faible nombre de transactions confirmées par jour et cela n’était pas arrivée depuis mars 2016. Malgré les publications positives telles que l’adoption de SegWit qui permet de bénéficier de transactions bien plus rapides et avec des coûts de transactions moindres.

blockchain.info

Les causes probables de la chute du marché des monnaies virtuelles :

La semaine dernière, le prix du Bitcoin est passé de 11687$ à 8513$ soit une chute de 27% en moins de 4 jours. Nous pensons que plusieurs facteurs ont été à l’origine de cette baisse conséquente sur une courte période. Une semaine mouvementée pour le monde des monnaies virtuelles. Certaines décisions gouvernementales des pays comme la Corée du Sud et l’approche d’événements comme le G20 poussent les investisseurs dans une réelle incertitude.

Un premier facteur est l’annonce de la Securities and Exchange Commission des États-Unis concernant les plateformes d’échange qui ont répertorié des ICO mais qui ne se sont pas inscrites auprès de l’agence fédérale. D’autres annonces sont également attendues dans les jours ou prochaines semaines. Cela engendre des incertitudes pour un certain nombre d’investisseurs.

Un deuxième facteur concerne le Japon,  il peut être un élément perturbateur et causer de réels dommages au vue de l’importante part de marché qu’il représente actuellement, avec environ 50% des échanges de bitcoin mondiaux. Le japon a révoqué la licence de deux plateformes d’échange et également sanctionner quatre plateformes pour le non-respect vis-à-vis de la réglementation sur le blanchiment d’argent. Des systèmes de sécurité qui ne répondaient pas aux exigences nécessaires sont un des éléments évoqués.

Un troisième facteur concerne la plateforme MtGoX et la vente d’une partie des Bitcoin. Environ 400 millions de dollars en Bitcoin et Bitcoin Cash ont été écoulés sur les marchés par le liquidateur judiciaire de la plateformes MtGoX. Les créanciers de MtGoX souhaitent ainsi par ce biais récupérer les sommes perdues dans ce que l’on appelle le plus gros piratage de l’histoire. Selon ces déclarations le liquidateur judiciaire détiendrait encore environ 165000 BTC.

Et pour finir un quatrième facteur concerne la plateforme Binance. Dans un précèdent article, nous avons évoqué le probable piratage de cette société. Il s’est avéré que les pirates informatiques ont réussi à voler des informations confidentielles sur plusieurs semaines. Cependant Binance a montré sa capacité à se défendre en matière de sécurité. Il réaffirme être la plus grande plateforme au monde pour l’échange de cryptomonnaies.

 

Le Coin Crypto debrief : résumé d’informations semaine 10

  • La Banque de Lituanie lance la première pièce de collection numérique au monde. Annoncé le 6 mars la Banque souhaite par ce biais marquer la centième année de l’indépendance de l’État balte par rapport à l’union soviétique. Des choix stratégiques de la part de la banque qui souhaite s’orienter à l’avenir vers la Blockchain.
  • La Suisse offre de réelle opportunité concernant les ICO. Ce pays situé au cœur de l’Europe, voisin des principales puissances comme la France, l’Allemagne ou encore l’Italie à jouer un rôle très important dans la gestion de fortune. Elle représente aujourd’hui 27% de la richesse mondiale offshore. Ce n’est pas étonnant encore une fois de plus que la Suisse soit au centre du commerce des cryptomonnaies et du lancement d’ICO au vue de sa politique ouverte sur la gestion financière et patrimoniale. Ainsi le total des fonds recueilli au cours de l’année 2017 est chiffré à plus de 550 millions de dollars auprès d’investisseurs venant principalement d’Europe. Tandis que le total des fonds recueillis dans le monde par l’intermédiaire des bureaux du pays se chiffrait à près de 4 milliards de dollars. La FINMA examine les nouvelles ICO afin d’autoriser les levées de capitaux dans le pays. Ils adoptent une approche modérée afin de favoriser et à améliorer l’industrie émergente. La Suisse va-t-elle devenir la nouvelle capitale des cryptommonaies ?

Le Japon & le Cambodge

  • Au Japon une application mobile appelée « MoneyTap » va être déployée pour l’automne 2018. Elle sera alimentée par la technologie Blockchain de Ripple et va ainsi offrir la possibilité aux clients d’effectuer des transactions de manière instantanée. Pour les banques l’avantage principal est une importante réduction des frais de transactions. Il faut tout de même préciser que cette application est une première au Japon car elle va être utilisée par 61 banques que composent le Consortium Japonais, ce qui représente plus de 80% de tous les actifs du pays. Ripple continue de faire parler de lui au cours de ces derniers mois et réalise de solides partenariats à travers le monde entier.
  • Le Cambodge depuis quelques années étudie et explore le potentiel de la technologie Blockchain. De fausse rumeur concernant la création d’une crypto nationale la semaine passée à circuler. L’État a nié être à l’origine de cette rumeur. Les États-Unis ont déclaré la semaine dernière prendre certaines mesures et sanctions nécessaires dues aux problèmes politiques actuels du pays. La création d’une crypto nationale serait-elle une solution afin d’atténuer les conséquences des sanctions ?

 

Chiffres clés de la semaine 10 :

  • Des voleurs se sont appropriés 600 ordinateurs d’extraction Bitcoin d’une valeur de 2 millions de dollars en Islande.
  • Les pirates ciblent 400 000 ordinateurs avec des logiciels malveillants miniers.
  • LeadCoin ICO obtient un financement de 50 millions de dollars en moins de 30 minutes.
  • La Corée du Nord a obtenu 11.000 Bitcoin selon un ancien responsable de la NSA. D’après certaines déclarations, la RPDC aurait réalisé cette acquisition par de l’exploitation minière et du piratage. Pyongyang réussi donc à avancer dans ses programmes atomiques et de fusée. L’utilisation des monnaies virtuelles, lui permet ainsi à contourner les sanctions et restrictions monétaires que l’Amérique a mis en place.
  • D’après une étude de bitcoin.com, 9 millions de dollars par jour sont perdus dans des escroqueries liées aux cryptomonaies sur 2017. Si l’on compte 2018 ce chiffre atteindrait 23 millions de dollars par jour.
  • Cyren, une société de sécurité Internet estime que 1,4% de tous les sites Internet provenant du web exécutent des scripts d’exploitation minier de cryptomonnaie.

 

Point sécurité de la semaine 10 :

Ceci fait suite à notre mise en garde dans notre précédent debrief sur le faux site internet de Binance. Ce faux site a permis à ces pirates le vol d’informations confidentielles d’utilisateurs peu méfiants. Ainsi il faut toujours rester vigilant sur la toile afin de vous éviter certains ennuis.

Comment éviter une attaque Phishing ?

Une attaque phishing est une technique utilisée par des pirates informatiques dans l’unique but de vous voler des informations sensibles qu’elle soit à caractère personnel et/ou confidentielles (de types coordonnées bancaires, vol d’identité…)

Comment s’en protéger ?

  • Éviter d’ouvrir un lien présent dans un courriel, même que cela vous semble sécurisé et provenant d’un expéditeur connu
  • Préférer écrire par vous-même l’adresse d’un site internet dans votre navigateur
  • Vérifier la présence du signe –HTTPS– même si cela n’est pas une garantie de sécurité totale.
  • Et pour finir l’utilisation d’une solution adaptée spécialement conçue contre le phishing pour garantir votre sécurité sur internet et votre ordinateur. Plusieurs antivirus proposent ce type de solution.

La présence de faux site internet dans certaine pub Google peuvent être trompeuse et donc frauduleuse.

Le phishing et les attaques ciblés sont devenus une norme dans le monde des cryptomonnaies. En effet les utilisateurs de cryptomonnaie sont une cible privilégiée pour les criminels de toutes sortes. Le piratage de plateforme d’échanges, l’utilisation de logiciels malveillants ou des mails, toutes ces menaces sont en expansion et vont continuer à croitre tout au long de cette année.

Les criminels sont de plus en plus innovants et ingénieux. Ainsi pour essayer de contrer tout cela il existe un groupe de travail anti-hameçonnage lié à l’univers des cryptomonnaies crée depuis 2011. Ils ont pour objectifs de protéger les utilisateurs, en passant par la suppression des sites d’hameçonnage présent sur le World Wide Web. Cela peut être perçu comme une censure mais c’est la seule méthode viable pour réduire le problème. Et oui réduire uniquement car il est impossible d’endiguer le phénomène. Ceci permet un avenir plus sûr pour tous les utilisateurs.

Pour information dernièrement Ledger a mis à jour son logiciel. Vous pouvez suivre les différentes étapes à partir de ce site internet.

 

Insolite de la semaine 10 :

D’après un récent tweet en date du 10 mars de la part de l’entreprise GrosBill, nous apprenons en effet qu’il sera bientôt possible de payer en Ethereum. GrosBill est spécialisé dans la vente de matériel informatique en France présent sur internet et en magasin et ce depuis 1998. En ce qui concerne la date nous n’avons pas plus d’informations à ce sujet. D’autres enseignes envisagent t-elles de suivre cette tendance ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

19 + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.