pixabay

Précédemment dans l’un de nos articles nous vous avons présenté la première campagne de dons entièrement en cryptomonnaie. Cette collecte a été réalisée sur une période d’un mois, du 15 janvier au 15 février.

La réalisation d’une collecte en cryptomonnaie est une première en France. C’est le Samu Social qui en est le premier investigateur et utilisateur, en partenariat avec la « Maison Du Bitcoin ».

Grâce aux fonds récoltés, le nouveau centre du Samu Social qui ouvrira ses portes courant d’année 2018 à Ivry-sur-Seine pourra s’équiper d’ordinateurs. Ces outils informatiques permettront de faciliter et d’accélérer la réinsertion des personnes sans-abris.

Cette première campagne de dons est un succès par sa nouveauté qui permet une ouverture sur le monde, des monnaies virtuelles. La donation en cryptomonnaie est différente d’une donation classique tels qu’on connaît. Pour des raisons de fiscalité et par soucis de simplicité, aucun reçu fiscal n’a été donné aux donateurs.

Les donateurs avaient la possibilité de réaliser des dons avec du Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum ainsi qu’en Litecoin. Nous avons pu décompter 71 donateurs, pour un montant total d’environ 12.640€ à l’heure de la rédaction.

Notons que parmi ces donateurs, « La Maison Du Bitcoin » a réalisé un don de 0,5 BTC. Nous pouvons dire que cette campagne est en partie un succès, nous aurions toutefois pu nous attendre à plus de donateurs. Cependant cette démarche permet d’étendre son spectre de donateurs. Il est probable qu’à l’avenir nous voyons de nouvelles campagnes similaires permettant de faire des dons avec des monnaies virtuelles.

Rappelons que de l’autre côté du continent, les citoyens Américains sont déjà des pionniers en matière de crypto-dons. Plusieurs sociétés donnent la possibilité de réaliser des dons afin de financer des actions de solidarité.

https://www.samusocial.paris/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

3 + 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.