Accueil Réglementations La Chine bannit totalement les ICO ainsi que l’accès aux plateformes d’échanges...

La Chine bannit totalement les ICO ainsi que l’accès aux plateformes d’échanges étrangers

“Afin de prévenir les risques financiers, la Chine intensifiera ses mesures visant à supprimer toutes les plates-formes onshore ou offshore liées au commerce de devises virtuelles ou ICO”, sur un article publié dimanche soir par Financial News.

La Chine va durcir les mesures visant à supprimer les plateformes liées aux crypto-monnaies et aux ICO.

Le commerce de cryptomonnaie cet hiver a été fleurissant, mais est actuellement en chute depuis le début l’année 2018. En septembre dernier, la Banque Populaire de Chine a rendu illégal les collectes de fonds en crypto-monnaie.

La Chine doit bloquer tous les sites liés à la négociation de crypto-monnaie sur les plateformes y compris étrangères ainsi qu’aux promotions d’ICO afin de verrouiller totalement le marché.

Jusqu’à présent les mesures prises par le gouvernement Chinois ont été des échecs. Les tentatives de régulation antérieures du commerce du bitcoin ont toutes échouées. Les régulateurs chinois souhaitant protéger les investisseurs, des mesures spécifiques sont prises et mises en oeuvre sur le territoire.

Suite à l’annonce de Facebook interdisant les publicités liées à la promotion d’ICO, les principaux réseaux sociaux en Chine et les moteurs de recherche n’affichent plus aucune publicité de cryptomonnaie et de la promotion d’ICO.

Rappelons que la Corée du Sud a également les mêmes positions que la Chine sur les levées de fonds en monnaie virtuelle. Le Japon a quant à lui une approche totalement différente car il reconnaît l’actif numérique en tant que forme juridique de monnaie légale.

Comment la Chine va bloquer les accès aux plateformes de monnaie virtuelle ?

À plusieurs reprises nous avons entendu que la Chine souhaiterait bloquer le bitcoin et les altcoins mais sans succès jusqu’à présent. La Chine va déployer son outil le plus sophistiqué, nommé “le Grand Pare-Feu de Chine”. Ce pare-feu cible des noms de domaine individuel et des mots-clés spécifiques. Auparavant les utilisateurs contournaient le système avec des VPN (Virtual private network), le piratage VPN en Chine pourrait permettre au gouvernement une surveillance accrue des utilisateurs dans tout le pays.

Comprendre le terme onshore.

Que pensez-vous de cette interdiction ? Selon vous cela a t’il eu un impact sur le marché des monnaies virtuelles ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

quinze − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.