L’échange de cryptomonnaie Huobi pénètre de nouveaux marchés. Après des moments difficiles en Chine l’année dernière, Huobi a annoncé son lancement aux Etats-Unis.

L’un des principaux échanges chinois de cryptomonnaie Huobi a annoncé son lancement aux États-Unis. Comme beaucoup de ses concurrents, Huobi a subi des pertes l’année dernière en raison de l’interdiction que le gouvernement chinois a imposée sur les cryptomonnaies et après cela, il a été obligé de chercher des moyens de sortir de la situation actuelle.

En janvier, Huobi a délocalisé ses ressources au Japon et en Corée du Sud en vue de relancer son activité commerciale en dehors de la Chine. A cette époque, l’équipe de Huobi a révélé son intention de s’implanter aux Etats-Unis.

Comme on l’a appris, le 21 mars, Huobi a été enregistrée auprès du Financial Crimes Enforcement Network des États-Unis (FinCEN) en tant qu’entreprise de services monétaires. La société a également informé que leur bureau sera ouvert à San Francisco.

Le fondateur et directeur général de Huobi, a annoncé que leur plateforme devrait être lancée en mai de cette année. Ce sera un échange séparé qui ne traitera que des cryptocmonnaies. Il sera créé spécialement pour les clients américains et ne fera pas partie de la plateforme Huobi Pro qui fonctionne déjà. De plus, on dit qu’il a sa propre liquidité.

Malgré le fait que Huobi soit déjà enregistré auprès du Financial Crimes Enforcement Network, le conseil d’administration de Huobi a encore quelques inquiétudes concernant les problèmes de réglementation auxquels ils pourraient être confrontés lorsqu’ils commenceront leurs opérations sur le nouveau marché.

À l’heure actuelle, de nombreux échanges qui sont également enregistrés auprès du FinCEN en tant qu’entreprises de services monétaires attendent avec impatience de voir une réglementation claire pour leur secteur, alors que les choses ne sont pas encore claires. Néanmoins, ils espèrent qu’on leur fournira des cadres raisonnablement développés plutôt qu’une interdiction complète.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’une des premières mesures prises par Huobi après la situation en Chine a été de considérer le Japon comme une plateforme appropriée pour la reprise de ses activités. En décembre, il a été annoncé que le groupe d’investissement Japonais SBI basé au Japon avait établi une collaboration commerciale dans le but de lancer deux échanges de cryptomonnaie au Japon: Huobi Japan et SBI Virtual Currency Exchange.

La deuxième bourse avait même déjà été enregistrée auprès de l’Agence des services financiers du Japon et avait obtenu des droits pour l’exercice de ses activités. Les plateformes étaient censées commencer à fonctionner en mars, mais SBI Holdings avait changé ses plans et annulé l’accord tel qu’il avait été révélé il y a quelques semaines.

Parmi les raisons invoquées par les représentants de SBI Holdings pour expliquer leur déménagement, sont le manque de sécurité dans cette collaboration et la nécessité d’avoir un partenaire capable de réagir rapidement aux réglementations locales et internationales.

Comme il est dit dans la déclaration de SBI Holdings, ils prévoient maintenant d’utiliser leurs propres ressources pour développer un système qui offrira un plus haut niveau de sécurité et une forte capacité opérationnelle.

Mais Huobi ne reste pas immobile. Une semaine plus tard, après les nouvelles avec SBI Holdings, il a été informé de l’accord de partenariat de Huobi avec un incubateur de blockchain basé à Washington DC DigitalX100. Huobi Labs collaborera avec DigitalX100 dans le but de trouver des sociétés de blockchain prometteuses dans le monde entier et de leur fournir une assistance dans leur développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.