Le Parti populaire d’Espagne envisage une politique fiscale avantageuse aux entreprises utilisant la Blockchain, nous révèle Bloomberg le 15 février.

Cela va permettre à l’Espagne d’attirer un maximum d’entreprises. Grâce à cette législation l’Espagne va ainsi pouvoir développer des secteurs tels que la santé, la finance et l’éducation a déclaré Teodoro Garcia Egea, législateur en Espagne.

Il précise également qu’ils envisagent des réglementations spécifiques concernant les ICO, pour les rendre plus attrayantes et éviter des fraudes ou de transactions illicites. L’Espagne prévoit un abattement fiscal particulièrement favorable pour les entreprises spécialisées dans le Big Data et l’impression 3D. Précisons que la France appréhende différemment le sujet concernant ce nouveau type de levée de fonds du 21ième siècle.

“Nous voulons mettre en place le cadre le plus sûr d’Europe pour investir dans les ICO”, a-t-il déclaré.

On apprend que certains types d’investissements n’auront pas besoin d’être déclaré à l’organisme de réglementation.

Un objectif certain, pour tout pays pionnier dans ce nouveau financement est de garantir la sécurité et un cadre réglementé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

treize + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.