Goldman Sachs est officiellement la première institution bancaire à lancer une nouvelle crypto-monnaie par le biais de sa start-up Circle.

La start-up Circle a annoncé mardi 15 mai sa propre version du dollar américain, le “Circle USD Coin”.

Circle a toujours été une entreprise intrigante dans le monde de la crypto-monnaie. Cette annonce fait suite après avoir complété avec succès un financement de 110 millions de dollars. Ce financement a été mené par Bitmain Technologies, une société que la plupart de la communauté crypto connaissent. Bitmain semble avoir joué un rôle essentiel dans le processus.

Quelle est cette crypto-monnaie ?

Circle a déclaré que les crypto-monnaies ne disposent pas d’une valeur stable. C’est pour cela qu’il semblerait que la société cherche à développer un « stablecoin ». Vous l’aurez compris, « Stable » et « stabilité » correspondant à la fluctuation des crypto-monnaies traditionnelles. En effet cela permettra de l’utiliser plus facilement comme un moyen de paiement et non pas pour un investissement ou un stock de valeur.

Une version améliorée du dollar américain ?

Concrètement

Cette unité de compte sera connue sous le nom USDC, ou Circle USD Coin. Chaque pièce sera soutenue par 1 dollar américain. La société effectuera des audits trimestriels sur les réserves. Circle veut s’assurer que cette devise puisse rivaliser avec d’autres « stablecoins ». Par ce biais Circle souhaite encourager l’adoption des systèmes basé sur la blockchain.

La vision de Circle

Selon le PDG de la société, Jérémy Allaire, Bitcoin n’est pas une crypto-monnaie viable dû à son manque de stabilité. Précisons que cette nouvelle crypto sera géré sur le réseau open-source « CENTRE » une filiale de Circle. Cela signifie que divers développeurs peuvent intervenir et travailler sur le projet et favoriser son développement.

Et oui le géant de Wall Street Goldman Sachs a participé à la première levée de fonds de Circle. Ce n’est pas le premier plongeon de Goldman Sachs dans le secteur de la crypto. Au début du mois de mai, le New York Times a rapporté que l’institution bancaire envisageait d’aller de l’avant avec ses projets de mise en place de la première opération de trading bitcoin dans une banque de Wall Street.

Le Times a ajouté que la banque n’achèterait pas ou ne vendrait pas de bitcoin, mais qu’elle chercherait plutôt à obtenir l’approbation réglementaire sur les risques associés à la détention de monnaie numérique.

L’USDC sera normalement disponible à partir de cet été.

 

Mais honnêtement selon-vous cela est-il un système décentralisé ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

seize + dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.