Le Youtubeur Owen Simonin ” Le Hasheur ” s’adresse dans une vidéo à Mr Bruno Le Maire en réponse à son interview.  Cette interview du 8 février à susciter beaucoup d’émoi dans la communauté des crypto-monnaies et de la blockchain.

Dans un précèdent article nous vous avons fait part du discours du ministre des Finances français au sujet du bitcoin à l’occasion d’un événement à Paris. Il nous a fait part de son sentiment sur les monnaies virtuelles, insistant sur le risque spéculatif évident de ce marché. Cependant il nous précise ne pas être hostile à la technologie Blockchain.

Il nous dit dans cette vidéo, qu’il n’a pas pour objectif de créer une polémique mais uniquement dans le but de faire avancer les choses (la réglementation ainsi que certaines fausses idées reçues). Selon une enquête réalisée par le Youtubeur « Le Hasheur », ce dernier présente, dans une vidéo trois points essentiels :

  • Les risques spéculatifs
  • L’utilisation des crypto-monnaies
  • Comment réguler les crypto-monnaies ?

Il met en relation les marchés financiers traditionnels et ceux du Bitcoin et rappelle que les risques sont effectivement particulièrement élevés. Début février une chute des marchés boursiers mondiaux a secoué Wall Street perdant pas moins de 7500 milliards de dollars sur une semaine. La spéculation est une évidence à partir du moment ou cela est uniquement régie par l’offre et la demande. Comparativement au S&P500 qui réunit les 500 plus grandes entreprises, le marché des monnaies virtuelles représente seulement 2%. Le risque pour que cela cause une crise financière mondiale telle que énoncée dans certains discours d’hommes politiques sont minces.

Plusieurs critiques reviennent au sujet du Bitcoin et de la blockchain et nous prouvent une certaine incompréhension sur ces points.

« Bitcoin finance le terrorisme »

La récente étude d’Owen Simonin nous rappelle qu’environ 1% des transactions réalisées en cryptomonnaies sont dites illégales. La monnaie fiduciaire est un des moyens les plus prisés pour le financement d’activités illicites et voir terroristes.

« Au départ les personnes qui avaient des choses a cacher utilisaient le Bitcoin comme solution, ce n’est plus le cas aujourd’hui… ». « Cela devient de plus en plus compliqué de se procurer des cryptomonnaies que d’ouvrir un compte bancaire au vu des documents nécessaires à l’achat de crypto. »

En effet la blockchain n’est pas idéale pour ce type de transaction car ces opérations sont en effet traçables. Disponible par n’importe qui dans le monde, elle est comparable à un grand livre de compte publique qui est impérissable.

« Il faut une régulation du Bitcoin » opinion partagée avec « Le Hasheur »

Il est important de réguler le marché avec un cadre défini et des règles précises afin d’avoir un développement sain. Éviter certains types d’arnaques, surtout concernant les ICO (levée de fonds en crypto).

Le sentiment exprimé par « Le Hasheur » est partagé par la communauté Bitcoin.

« une régulation qui deviendrait une privation, c’est ce qui me fait peur aujourd’hui ».

La conséquence est que des pionniers dans le développement de la blockchain en France quittent le territoire pour des pays souhaitant devenir leader sur cette technologie. Tandis que nos politiciens vont s’entretenir avec l’Allemagne leurs politiques sont différentes. Une fiscalité avantageuse de nos voisins réduit à zéro les taxes sur les crypto-monnaies alors qu’en France cela peut monter jusqu’à 65%. Il est important que nos politiciens réagissent au plus vite afin de donner des directions au sujet de cette régulation.

La France ne souhaite pas développer cet écosystème ?

Un manque de connaissances du sujet, la cause principale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

dix-neuf − 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.