trafiquants de drogue colombien bitcoin - pixabay

Les trafiquants de drogue ont utilisé les cryptomonnaies pour blanchir leur argent et se sont fait arrêter par les efforts conjoints de fonctionnaires européens et américains

Grâce à une opération conjointe entre Europol, la Guardia Civil espagnole, les autorités finlandaises et la sécurité intérieure des États-Unis, un réseau criminel a été démantelé selon une déclaration officielle publiée par Europol. Ils ont utilisé le bitcoin pour blanchir l’argent de la drogue.

Cet effort conjoint a abouti à l’arrestation de 11 individus liés au crime organisé. Ils ont blanchi l’argent de la drogue de l’Espagne vers la Colombie en utilisant « Bitcoin » et d’autres cryptomonnaies. Les trafiquants de drogue ont commencé par contacter des individus et leur demander de blanchir l’argent à travers des centaines de comptes bancaires. Plus tard, les criminels ont acquis des cartes de crédit qui étaient liées à ces comptes bancaires. Lorsqu’ils sont retournés en Colombie, ces cartes ont été utilisées pour retirer de l’argent « propre » des comptes bancaires par l’intermédiaire des guichets automatiques colombiens. Il n’a pas fallu longtemps aux criminels pour se rendre compte qu’en utilisant des cryptomonnaies, ils pouvaient réduire considérablement les risques de se faire arrêter et faciliter le processus. Le rapport indique:

Une fois que les criminels ont réalisé que les retraits d’espèces et les opérations bancaires étaient faciles à suivre, ils ont changé leurs méthodes de blanchiment et se sont tournés vers les cryptomonnaies, principalement le bitcoin.

Le nouveau processus était le suivant: les criminels avaient utilisé un échange de crypto finlandais qui n’avait pas encore été nommé. Ils ont converti leurs liquidités en BTC et l’actif cryptographique a été reconverti en pesos colombiens. Un total de 137 personnes ont été interrogées et l’enquête a montré que plus de 8 millions d’euros avaient été blanchit en utilisant 174 comptes bancaires. Bien sûr, ce n’est pas le but des cryptomonnaies. Europol n’a pas raté l’occasion de nous faire savoir qu’ils surveillent les activités illégales liées aux actifs numériques:

“Alors que les cryptomonnaies sont de plus en plus utilisées pour financer et mener des activités criminelles, Europol continuera à coordonner ses activités dans l’ensemble des États membres de l’UE et au-delà, afin de répondre efficacement à cette menace croissante. Europol a organisé des cours de formation spécialisés pour aider les responsables de l’application des lois à identifier l’utilisation des cryptomonnaies par les réseaux criminels.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

5 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.