Audi : Le système Blockchain en marche, PoC est déjà sorti

L’entreprise automobile allemande, Audi, envisage de se débarrasser des méthodes traditionnelles de traitement de la distribution physique et financière en adoptant la technologie blockchain.

Cointelegraph a rapporté le 30 mars que l’entreprise prévoyait “d’accroître la sécurité et la transparence de ses chaînes d’approvisionnement mondiales”.

Progrès grâce à la technologie

La devise d’AudiVorsprung durch Technik“, qui se traduit par des progrès technologiques, montre que l’entreprise cherche toujours des moyens d’améliorer ses services. Cette fois-ci, l’entreprise a choisi la technologie blockchain, leader des entreprises innovantes.

En effet, Audi a publié un communiqué de presse le 21 novembre 2017, déclarant qu’il formera des employés dans les domaines du «big data», y compris la technologie blockchain et l’intelligence artificielle. Audi dispose de près de 11 sites et installations de production à Ingolstadt, Neckarsulm, en Hongrie, en Belgique, en Chine, au Brésil, en Inde, en Indonésie, en Russie, en Slovaquie et en Espagne. De plus, elle compte 91.231 employés et 99,55% de ses actions sont la propriété de Volkswagen AG. De toute évidence, l’entreprise avait besoin d’un réseau fiable et automatisé pour gérer la distribution des produits, les finances et les autres transactions dans le monde entier. Ainsi, l’année dernière, la société a effectué des tests pour son propre système de blockchain en utilisant Hyperledger Fabric. Lorsque les résultats se sont avérés concluants, Audi a publié le Proof-of-Concept (PoC) et a expliqué qu’elles cherchaient des moyens de sécuriser les transferts de données en ligne et de gérer les organisations numériques.

Le «moteur open source» développé par IBM convient parfaitement aux entreprises disposant d’un vaste réseau de distribution. Hyperledger Fabric fournit des solutions importantes pour les entreprises: adhésion autorisée avec des identités connues, évolutivité et performances réseau optimisées, disponibilité des données pour les utilisateurs sélectionnés et des “requêtes enrichies”, entre autres. Ces conditions ont aidé Audi à passer de la phase de conception à la phase de développement. Selon Cointelegraph, Alexander Dietmeier, chef de la trésorerie du groupe chez Audi AD, a expliqué que «Blockchain a le potentiel de changer les principes de fonctionnement au sein des entreprises industrielles et ouvre de nouvelles possibilités.» Il a également indiqué que les cryptomonnaies seront bientôt répertoriées sous les différentes options de paiement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

sept + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.